Blandine sur l’éducation

    « En tant que parent d'enfants d'âge scolaire, je veux que mes enfants reçoivent l'attention qu'ils méritent en classe. Les enseignants et les écoles méritent d'avoir accès aux ressources dont ils ont besoin pour réussir à l'école. Nos écoles doivent être un endroit où tous les élèves appartiennent et où ils peuvent apprendre en toute sécurité les compétences dont ils ont besoin pour réussir. Nous devons investir dans nos écoles afin que chaque élève se sente prêt pour l'université, le collège ou le marché du travail. »

    Quel est le problème?

    Le gouvernement Pallister a coupé le financement aux divisions scolaires, ce qui les a forcés à couper des programmes pour les étudiants et à envisager de licencier des enseignants.

    Le gouvernement Pallister a réduit l'initiative des petites salles de classe. Ce programme avait comme objectif de limiter la grandeur des salles de classes afin que tous les élèves aient plus de temps individuel avec leurs enseignants. Ils ont aussi coupé le Bureau de l'éducation française, ce qui a porté des coups durs à l'éducation en langue française.

    Les conservateurs de Pallister n'accordent aucune valeur à l'éducation publique et leurs compressions font courir des risques à l'éducation de nos enfants.

    Quelle est notre solution?

    Les néo-démocrates croient en le besoin d’investir davantage dans nos étudiants et nos enseignants, plutôt que le contraire.

    Les néo-démocrates ont fait des investissements dans nos écoles pour que les enseignants aient les outils dont ils ont besoin, et pour que les parents puissent avoir l'assurance que leurs enfants reçoivent une éducation de haute qualité.

    Notre plan est de travailler avec les enseignants et les experts de l'éducation pour s'assurer que nos étudiants sont prêts pour les défis de demain, y compris des investissements ciblés où ils sont le plus nécessaires.

    Nous nous engageons à :

    • Rétablir le soutien au BEF, réinstituer le poste de sous-ministre adjoint et augmenter le soutien à l'éducation en français.
    • Ramener l'initiative des petites salles de classe maternelle-3e, en veillant à ce que nos enfants aient du temps individuel avec les enseignants, dont ils ont besoin pour s'épanouir.
    • Veiller à ce que l'éducation postsecondaire demeure abordable pour tous les Manitobains, et renverser l’augmentation de 6,6% des frais de scolarité.

    Seul le NPD du Manitoba offre une alternative crédible à Brian Pallister et à son programme conservateur de compressions dans notre système d'éducation.